L’animation

L’animation tient un rôle essentiel au sein de l’institution au même titre que la qualité hôtelière et les soins. Elle participe à la qualité de vie du résident.
L’animation fait l’objet d’un projet d’animation institutionnel intégré au projet d’établissement.  Il est personnalisé dans le cadre du projet de vie individualisé de chaque résident.
L’animation concerne toutes les personnes âgées accueillies dans l’institution quel que soit leur état de santé. En fonction des centres d’intérêt, des capacités et des souhaits, l’animation sera collective dans le cadre d’une activité existante ou, si cela n’est pas possible, personnalisée.
Le projet de vie individualisé mis en place pour chaque résident comprend le projet d’animation individualisé qui s’appuie sur le recueil, auprès du résident et aussi des proches lorsque le résident a des troubles sévères d’expression et de communication, des centres d’intérêt, habitudes de vie, goûts, contexte familial et environnemental, attentes en matière d’activités individuelles et collectives.
L’animation doit respecter l’identité de la personne âgée : ce qu’elle est, ses opinions, ses croyances, ses besoins, ses goûts, ses désirs, ses capacités, son rythme de vie… Elle intègre les principes de la charte des droits et libertés des personnes âgées dépendantes (Fondation nationale de gérontologie-Ministère des affaires sociales).
L’animation doit être proposée mais non imposée.
L’animation doit se faire avec la personne âgée non à sa place.
L’animation ne doit pas inhiber les potentiels individuels dans les activités de groupe.
L’animation ne doit pas mettre en situation d’échec la personne à laquelle elle s’adresse.
Les familles et les proches participent le cas échéant à l’élaboration du projet d’animation individualisé. Elles sont également invitées à apporter une aide au personnel dans l’organisation des festivités, des sorties, des activités ludiques… Elles assurent non seulement la prise en charge de leur parent mais peuvent aussi si elles le souhaitent participer à la prise en charge des autres résidents isolés.
Au-delà de l’animatrice et des agents qui participent directement à l’animation, l’ensemble des membres du personnel doit se sentir concernés et participer directement ou indirectement à l’animation. Dans le même ordre d’idée, l’animation doit occuper tous les espaces de la vie en institution.
Diverses activités collectives ou personnelles sont programmées et proposées tous les jours, et laissées au libre choix de chacun.

 

  • Séance cinéma ouThé dansant le dimanche
  • Groupe de parole
  • Les ateliers thérapeutiques animés par le kinésithérapeute
  • La préparation de Noël
  • La pétanque
  • Les jeux de sociétés (échecs; le scrabble; les jeux de cartes)
  • Ateliers esthétiques
  • Loto
  • Et bien d’autres encore…

 

l existe dans l’établissement une instance consultative, Le Conseil de la Vie Sociale où siègent membres des familles, résidents. Cette instance met en avant la satisfaction des résidents et des familles sur l ‘ensemble des prestations, le projet de vie, et les échanges relationnels. Il se réunit 3 fois par an, ce qui permet à l’établissement de se questionner en continu sur la qualité de vie des résidents.